44, 1995

Antoine Arnauld

Ce numéro est disponible en version numérisée sur le site des Publications de la Société, à l’adresse suivante :

http://www.amisdeportroyal.org/bibl…

Frère de la mère Angélique et de la mère Agnès, Antoine Arnauld fut considéré en son temps comme le membre le plus doué de sa famille et le plus illustre représentant de l’esprit de Port-Royal. Prêtre et docteur de Sorbonne, il était d’abord théologien, mais aussi mathématicien, moraliste, philosophe, logicien, grammairien. Selon certains de ses contemporains, plus que tout autre, il domina son époque. Personnalité exceptionnelle, d’une puissance de travail prodigieuse, prêt à reconnaître ses erreurs, mais ne transigeant jamais avec ce qu’il croyait être la vérité, il s’imposa dans tous les domaines, bien qu’ayant été le plus souvent obligé de vivre caché ou en exil. La technicité de certains de ses ouvrages, une érudition parfois lourde, l’abondance même de ses écrits n’ont pas favorisé la diffusion de son œuvre auprès de la postérité. Le grand public ne connaît guère que La Fréquente communion, la Grammaire générale et raisonnée et La Logique dite de Port-Royal, ces deux derniers ouvrages écrits en collaboration avec Nicole. Celui que l’on appelait le Grand Arnauld est beaucoup moins connu qu’il ne le mérite. Un colloque, tenu à la Sorbonne, à l’occasion du tricentenaire de sa mort, essaie aujourd’hui de réparer cette injustice.

Prix T.T.C. : 30 €

SOMMAIRE

Hélène Bouchilloux et Antony McKenna : Introduction

Alexander Sedgwick : Le Grand Arnauld en famille

F. Ellen Weaver-Laporte : Angélique Crespin du Vivier, Madame de Fontpertuis

Jacques Grès-Gayer : Le Gallicanisme d’Antoine Arnauld : éléments d’une enquête

Sandrine Lely : Les Portraits d’Antoine Arnauld

Jean Lesaulnier : La Fréquente communion d’Antoine Arnauld

Hervé Savon : L’Argument patristique dans la querelle de la Fréquente communion

Denise Leduc-Fayette : Lire l’Écriture sainte : un droit ?

Bernard Chédozeau : Antoine Arnauld et Pierre Nicole : le conflit de la grâce générale

Elmar J. Kremer : L’Accord de la grâce avec la liberté selon Arnauld

Philippe-Joseph Salazar : Arnauld rhéteur

Yuka Mochizuki : Théologie et expression littéraire : la controverse entre le jeune Arnauld et Habert

Tetsuya Shiokawa : À propos de la distinction arnaldienne de la « foi divine » et de la « foi humaine » : signification de cette dichotomie

Jean-Robert Armogathe : Antoine Arnauld et dom Hilarion Rancati

Michel Le Guern : Arnauld et les jésuites

Joseph Beaude : Du Discours de la méthode à la Logique de Port-Royal, selon Adrien Baillet

Hélène Bouchilloux : L’Usage de la logique selon Arnauld

Jean-Claude Pariente : Les Termes singuliers dans la Logique de Port-Royal

Vincent Carraud : Arnauld : de l’occanisme au cartésianisme

Aloyse-Raymond Ndiaye : Le Statut des vérités éternelles dans la philosophie d’Antoine Arnauld : cartésianisme ou augustinisme ?

Martine Pécharman-Petit : L’Âme et le corps : Antoine Arnauld et la question de la distinction réelle

Steven Nadler : Tange montes et fumigabunt : Arnauld face aux théodicées de Malebranche et de Leibniz

Denis Moreau : Arnauld contre Malebranche : le polémiste et le médidatif

Jean-Luc Solère : Tout plaisir rend-il heureux ? Une querelle entre Arnauld, Malebranche et Bayle

Robert Oppetit : Antoine Arnauld, homme de foi

Jean Mesnard : Conclusion

Perle Bugnion-Secrétan : L’Édition des œuvres complètes d’Antoine Arnauld, Paris ou Lausanne ?

Marie-Françoise Croissant : Actes notariés passés par la mère Marie-des-Anges ou la gestion rigoureuse d’une abbesse de Port-Royal

Georges Duboucher : Un important dossier notarié concernant Port-Royal des Champs

Jean-Robert Armogathe : In Memoriam : Paule Jansen

Denise Leduc-Fayette : In Memoriam : Henri Gouhier


Annonces