En ligne depuis le :
21 décembre 2014



61, 2011

2011 SOMMAIRE Laurence Devillairs et Patricia Touboul : Allocution d’ouverture Jean Lesaulnier : Le Château de Vaumurier, creuset de l’interrogation philosophique à Port-Royal Hélène Michon : Le Plaisir à Port-Royal Philippe Sellier : Port-Royal et le platonisme Laurence Devillairs : … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



60, 2010

SOMMAIRE Simon Icard et Anne-Claire Volongo : Présentation du colloque Jean Mesnard : Introduction. Le concile de Trente et la réforme de Port-Royal Jean Lesaulnier : La Première communauté de la mère Angélique Arnauld Anne-Claire Volongo : Les Souvenirs d’une … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



59, 2009

SOMMAIRE Jean-Paul Legros : Introduction Georges Arabatzis : Voulgaris, Pascal et la Logique de Port-Royal Alexander Chistyakov : La Grâce et la prédestination chez Pascal et dans la doctrine de l’Église Orthodoxe Placide Deseille : Dieu « sensible au cœur » selon … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



58, 2008

Et si Voltaire et Sainte-Beuve avaient eu raison ? Et si Les Provinciales étaient, en fin de compte, le vrai chef-d’œuvre de Pascal ? Après la longue éclipse romantique qui donnait la palme à la fulgurance des Pensées, les Petites Lettres reviennent, depuis une vingtaine d’années, sur le devant de la scène des études pascaliennes. Aussi le numéro 58 des Chroniques de Port-Royal, s’il paraît à l’occasion du tricentenaire des Provinciales, n’a-t-il rien d’un exercice obligé de commémoration ; il présente au contraire les différents chantiers ouverts à la suite des travaux que Jean Mesnard, depuis plusieurs décennies, consacre à cette œuvre. Vingt-huit intervenants, réunis à l’occasion du colloque annuel de la Société des amis de Port-Royal (19-21 septembre 2007), et issus d’horizons et de pays divers, offrent des visages de l’auteur des Provinciales aussi dissemblables que complémentaires : historiens, philosophes, linguistes, littéraires multiplient les angles d’approche et nous donnent à voir un Pascal bien différent de cet « effrayant génie » pourvoyeur d’aphorismes, tel que le rêvaient les Romantiques. Dialogiste hors pair, théologien avisé, philosophe puissant, moraliste exigeant, tel apparaît, d’une lettre à l’autre, « Montalte », derrière lequel on devine l’ombre portée des luttes et des réseaux qui s’entre-déchirent, en France, dans ces années qui suivent les troubles de la Fronde.
Étonnant voyage, que celui auquel nous convie le présent volume. Au fur et à mesure de sa lecture s’insinue le sentiment inattendu que Les Provinciales sont une œuvre méconnue et que, décidément, Pascal n’a pas fini de nous surprendre. Nous étions bien abusés. Je ne suis détrompé que d’hier… Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



57, 2007

Dans le sillage du colloque de 2001 consacré à « Port-Royal et l’Oratoire », la Société des Amis de Port-Royal s’est interrogée l’an dernier sur les rapports entre « Port-Royal » d’une part, et « l’École française » de l’autre. La question est d’autant plus délicate que cette dernière notion n’a surgi, sous la plume d’Henri Bremond, que plusieurs siècles après la mort de Bérulle, et que les liens qui unissent les fidèles de ces deux mouvances sont d’amitié et d’accointances autant et plus que de confrontation. Aussi ne pouvait-il s’agir ici de dégager des oppositions nettes, ni de dessiner des lignes de fracture franches ; bien plutôt, les communications s’attachent à noter des différences d’accents, des façons particulières d’articuler les mêmes thèmes, des divergences de style aussi, qui permettent de distinguer les port-royalistes, volontiers polémistes et vénérant le Christ médiateur, des disciples de Bérulle, plus iréniques, attachés à l’ascétisme et à la contemplation des « grandeurs de Jésus ». Ces études précises et minutieuses permettent de mesurer la complexité et la richesse du paysage spirituel français du XVIIe siècle, qui ne saurait se laisser enfermer dans des étiquettes trop commodes pour n’être pas limitatives.
Aux actes du colloque s’ajoutent, pour compléter le présent ouvrage, plusieurs articles divers, dont une étude inédite de Philippe Sellier sur la version amplifiée de la Vie de Monsieur Pascal.

Prix T.T.C.: 34 €. Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



56, 2006

SOMMAIRE Jean Lesaulnier : Allocution d’ouverture Christian Belin : L’Humanisme chrétien : un regard critique, de Budé à Jansénius Jean-Louis Quantin : Port-Royal et l’ancienne théologie : sur une bévue de Le Maistre de Sacy Pierre Magnard : Une rupture dans la … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



55, 2005

L’histoire de Port-Royal passe, depuis 1204, par une série de naissances et de renaissances. Établie dans une zone boisée et marécageuse, traversée par un ruisseau, le Rhodon, l’abbaye cistercienne allait connaître un long sommeil au Moyen Âge. Mais à l’instar … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



54, 2004

La Société publie un numéro spécial des Chroniques à l’occasion du huitième centenaire de l’abbaye de Port-Royal des Champs (1204-2004). Cet ouvrage, composé par les meilleurs spécialistes, ne se veut pourtant pas étroitement universitaire et technique, mais propose une présentation … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



53, 2004

Épuisé En organisant le colloque sur « Port-Royal et le peuple d’Israël à Blois, en septembre 2003, la Société des Amis de Port-Royal rompait avec l’image un peu figée d’un discours catholique et uniforme. Elle proposait de commencer à décliner la … Continuer la lecture

En ligne depuis le :
21 décembre 2014



52, 2003

SOMMAIRE Daniel-Odon Hurel : Introduction Michel Le Guern : Dom Gabriel Gerberon et l’Histoire générale du jansénisme Frédérick Vanhoorne : Morale et conscience chez Dom Gerberon Delphine Reguig-Naya : Du corps à l’âme : connaître l’homme par la parole à Port-Royal … Continuer la lecture