Publication

Jean Racine, Correspondance

Edition présentée, établie et annotée par Jean Lesaulnier

En 1756, la Bibliothèque du roi s’enrichissait, grâce au don que lui en faisait Louis Racine, fils cadet du dramaturge, d’un ensemble de manuscrits et d’ouvrages qui provenaient de son père : « ses lettres originales, savoir : les lettres de sa jeunesse, les lettres écrites à Boileau avec les réponses, et les lettres écrites à [son] frère », à quoi s’ajoutaient la deuxième partie de l’Abrégé de l’histoire de Port-Royal avec quelques feuillets de la main de Boileau, et divers écrits, ainsi que le précise une note de Louis Racine publiée par Adrien de La Roque. Mais c’était là ce qui a subsisté dans le « naufrage de l’immense correspondance racinienne », selon l’expression de Georges Forestier. Le premier ensemble était constitué ainsi de l’essentiel des lettres de Racine, conservées aujourd’hui à la Bibliothèque nationale de France : lettres de jeunesse écrites à trois amis, François Le Vasseur, Nicolas et Marguerite Vitart, correspondance avec Boileau et lettres adressées à Jean-Baptiste par son père ; c’est-à-dire, au total, sur les 225 lettres de la Correspondance de Racine parvenues jusqu’à nous, les trois quarts de celles que composa et reçut le poète. Elles avaient été recueillies et rassemblées par son fils aîné, qui non seulement en préserva et transmit les autographes, mais qui les fit recopier par un ami, à l’identité et au profil inconnus, dans un manuscrit aujourd’hui propriété de la Bibliothèque de Port-Royal, connu sous le nom de « Recueil Racine ». D’autres lettres autographes, peu nombreuses il est vrai, quittèrent encore les archives familiales, pour rejoindre des fonds publics ; d’autres autographes faisaient ou font des apparitions furtives lors d’une exposition ou dans un catalogue de vente.

Jean Lesaulnier Professeur agrégé, docteur ès lettres, ancien attaché de recherche au C.N.R.S., Jean Lesaulnier a consacré de nombreux travaux à l’histoire de l’abbaye de Port-Royal et du jansénisme. Auteur d’un ouvrage intitulé : Port- Royal insolite. Édition critique du « Recueil de choses diverses » (1992), il a publié plus d’une centaine d’articles, qui ont été reproduits, pour bon nombre d’entre eux, dans ses Images de Port-Royal (tome I, 2002, et tome II, 2015). Ancien président de la Société des Amis de Port-Royal et ancien directeur des Chroniques de Port-Royal, il a édité la « Relation autobiographique de la mère Angélique Arnauld » et le Journal d’un Solitaire de Port-Royal, M. de Saint-Gilles (2009) ; il a dirigé, avec Antony Mckenna, la publication du Dictionnaire de Port-Royal (Honoré Champion, 2004) ; il a fait paraître : Philippe de Champaigne et Port-Royal en 2007 (2e édition, 2009) et une édition annotée de l’Abrégé de l’histoire de Port-Royal de Racine en 2012 (Honoré Champion).

Collection Bibliothèque des Correspondances, mémoires et journaux Numéro 92 Format 15,5 X 23,5 cm 702 pages, broché ISBN 9782745333483 Publié le 29/05/2017 Prix : 95 €


Documents joints

Table des matières

5 juin 2017
Document : PDF
109 ko

Annonces