Publication

Les Ruines de Port-Royal des Champs

par l’abbé Grégoire. Edité par Jean Lesaulnier et Jean Dubray

Les Ruines de Port-Royal des Champs

Édition nouvelle établie et annotée par Jean Lesaulnier. Présentation par Jean Dubray

Les études récentes sur l’abbé Grégoire ont connu un regain d’intérêt : c’est en particulier le cas pour ses Ruines de Port-Royal des Champs. Cet ouvrage a vu le jour dans deux versions successives, en 1801 : Les Ruines de Port-Royal. En mil huit cent un. Par le Citoyen Grégoire ; et en 1809 : Les Ruines de Port-Royal des Champs. Année séculaire de la destruction de ce monastère. La première, assez brève, a fait place à une seconde, plus engagée, où l’auteur évoque l’histoire et la pensée de Port-Royal, et laisse percer sa propre histoire et sa propre pensée, de manière plus claire et plus affirmée. L’édition moderne, due à Rita Hermon-Belot, rend compte déjà de l’évolution de l’abbé Grégoire entre 1801 et 1809. Que s’est-il donc passé entre ces deux dates ?

Dans ses Ruines de Port-Royal, Grégoire montre non seulement son attachement à l’abbaye disparue, mais son accord avec l’essentiel de la théologie et de la spiritualité de Port-Royal. Or, à la fin de 1805, ou au début de 1806, il compose cinq Lettres fictives sur l’Augustinus, découvertes et publiées récemment par Jean Dubray, qui y voit une véritable profession de foi janséniste. Cette datation éclaire, d’un jour tout à fait nouveau, la double édition des Ruines, fondée sur une égale connaissance des lieux et des textes issus du célèbre monastère.

Jean Lesaulnier, agrégé et docteur, est l’auteur de divers ouvrages sur Port-Royal et le jansénisme, et de nombreux articles, réunis dans deux volumes : Images de Port-Royal (2002, 2015). Il a publié sa thèse de doctorat sous le titre : Port-Royal insolite. Édition critique du “Recueil de choses diverses” (1992), et dirigé, avec A. McKenna, la publication du Dictionnaire de Port-Royal (2004). Ancien président de la Société des Amis de Port-Royal, il a édité la Relation autobiographique de la mère Angélique Arnauld (1992), et le Journal d’un Solitaire de Port-Royal, M. de Saint-Gilles (2008), et a fait paraître en 2007 : Philippe de Champaigne et Port-Royal. Témoignages (2e éd., 2009) ; et il a réédité le Recueil d’Utrecht et les Lettres de la mère Angélique. Il est l’éditeur de la Correspondance de Jean Racine.

Editeur : Honoré Champion (Paris) Collection : Sources classiques Format : 15 X 22 cm Nombre de page : 224. Broché ISBN 9782745346742 Date de publication 24/05/2018


Annonces